Freesoulblog - Commentaires Français
retour au blog
8 avril 2006 (0017)
les Pèlerins d'Arès... c'est quoi?
Ce blog termine sa page 1. C'est un premier pas dans la bonne direction. Ce blog me permettra, j'espère, de partager l'immense et sublime Révélation d'Arès avec le tout petit monde, tout petit parce qu'il semble si rare devant les écrans: Fréquentation de quelques centaines à un peu plus d'un millier par jour. Il faut dire que dans mon carnet j'ai peu d'adresses E-Mail; j'ai donc notifié la naissance du blog à peu de monde.
Frère Michel_2004Par ce modeste blog je pourrai dire et redire sans me lasser (Rév d'Arès 27/8), sous de multiples prétextes: actualité, méditation, etc., que le Message d'Arès appelle les hommes à changer le monde (28/7). "Mégalomanie, s'écrient les grands clercs! Impossible d'accomplir ce projet insensé." Si, c'est possible, répond en substance La Révélation d'Arès, il suffira qu'un humain ici et là (un petit reste) devienne bon (pénitent) et recherche (moissonne) d'autres humains qui accepteraient de devenir bons à leur tour, et ainsi de proche en proche le monde changera en bien. En somme, La Révélation d'Arès rappelle que la bonté est aussi contagieuse que le mal, de sorte que le problème n'est autre que de choisir la première et de renoncer au second.
En un mot, c'est ce que la Parole —les évangiles en particulier —recommande depuis toujours, mais qu'aucune religion n'a accompli.
Le Père de l'univers (Rév d'Arès 12/4), lui, ne fait pas de théologie, n'édite pas de catéchisme, ne distingue pas entre religions et non-religions (Rév d'Arès 25/6), n'est ni chrétien, ni juif, ni musulman, ni bouddhiste, ni rien d'autre. Il n'a rien fait de plus que revenir vers les hommes, tous les hommes, pour les rappeler à la vie spirituelle simplement faite d'amour, de pardon, de paix, d'esprit libre et d'intelligence. De la vie spirituelle seule sortira le bonheur universel jamais retrouvé encore après la grande erreur d'Adam, notre ancêtre (Rév d'Arès 2/1-5).
Qu'appelle-t-on Pèlerins d'Arès, alors, puisqu'il ne s'agit pas de religion?
D'innombrables croyants et incroyants, auxquels le bon sens inpire la Voie du bonheur par la simple vie spirituelle, aspirent à La Révélation d'Arès sans même savoir qu'elle existe. Les Pèlerins d'Arès, eux, sont simplement ceux qui, parmi cette multitude, connaissent La Révélation d'Arès, s'en nourrissent et en répandent la Lumière. La Révélation d'Arès les appelle petit reste ou pieuse gente. Alors, pourquoi Pèlerins d'Arès? Ce terme est en fait un sobriquet, utilisé à partir de 1975 par la population locale pour désigner les hommes et femmes qui venaient déjà spontanément en pèlerinage à Arès sur le lieu où Jésus avait apparu et parlé en 1974 —Usuels ont été les sobriquets populaires désignant des croyants particuliers: Méthodistes pour l'église protestante de John Wesley, Quakers (trembleurs) pour la société des Amis, Mormons pour l'église de Jésus Christ des Saints Des derniers Jours, etc.
Au début, sachant que Pèlerins d'Arès était une plaisanterie, je rechignais à utiliser le mot. Un peu plus tard, la parenté absolument accidentelle avec le pèlerin dont la grande détresse apaise le Père (12/9) me parut acceptable. Je pensai aussi que la meilleure façon d'enlever au mot son caractère moqueur était de l'adopter officiellement.
Sans ce mot, Pèlerins d'Arès, venu de la rue et de ses racontars, comment aurais-je nommé le mouvement spontanément sorti de La Révélation d'Arès? J'y avais très peu pensé; j'avais à résoudre des problèmes tellement plus urgents à l'époque. Petit reste isolé de son contexte aurait paru hermétique à un public qui ignorait tout de La Révélation d'Arès. J'avais pensé appeler mes premiers frères et sœurs de foi les croyants, mais ce terme trop universel pouvait entrainer une protestation légitime de tous les croyants du monde. Je ne sais pas, à vrai dire, comment j'aurais appelé notre mouvement qui d'ailleurs, ayant commencé spontanément, est resté spontané. Il n'existe pas d'association déclarée des Pèlerins d'Arès, pas plus qu'il n'en existe un registre ou un fichier central. Est Pèlerin d'Arès tout humain qui comme Jésus le fit voilà 2.000 ans, met ses pas dans les Pas (Rév d'Arès 2/12) du Père tel qu'il paraît beaucoup plus proche des hommes dans La Révélation d'Arès qu'il n'avait paru dans la Bible ou dans le Coran.


copyright 2006
Ajouter un commentaire
Commentaires:
10Avr06 17C1
Vous dites que le terme Pèlerins d'Arès est un sobriquet. Je réponds par "Contre mauvaise fortune faisons bon cœur!" (J'ai oublié le nom de l'auteur). C'est ce que vous dites à peu près avec d'autres mots. En se référant à l'esprit de La Révélation d'Arès, cette expression convient à vos frères et soeurs de foi. Ne dit-on pas "Prendre son bâton de pèlerin"?
Autre rappel, le Père de l'univers dit: "Qu'importe que tu t'appelles Lentille ou Chèvre, car si tu te fais une vie pour Dieu, un renom de bonté, de pénitence et de piété, ton nom deviendra aussi grand que celui de Moïse ou d'élie (Rév d'Arès 36/19).
Quelle belle espérance en perspective pour tous les hommes qui deviendront des Pèlerins d'Arès qui accomplissent [la pénitence et la moisson que recommande La Révélation d'Arès]!
Yannick et Nicaise


11Avr06 17C2
J'avoue que j'attendais un article comme celui-ci pour vous remercier au Nom du Père de ce travail immense qui est le vôtre et qui est un exemple pour nous tous. Un exemple qui me donne le courage, l'imagination et l'énergie de me changer en bien et de rechercher "d'autres êtres humains qui accepteraient de devenirs bons a leur tour" [...] Chaque matin je me pose cette question: "Seras-tu meilleure aujourd'hui qu'hier?"
Auparavant, quoique confusément, je savais que l'homme pouvait créer par l'amour, la volonté, la conscience de ses actes, des événements qui pouvaient changer son entourage en bonheur et inspirer d'autres hommes dans cette voie. Aujourd'hui, par contre, je comprends très clairement à la Lumiere de La Révélation d'Arès que l'homme qui décide de se changer en bien est plus que cela encore. Ses actions agissent et touchent les hommes plus profondément, redonnent a ceux-ci une dignité qu'ils avaient perdue, leurs pensées deviennent creatrices (à tous les niveaux: que ce soit pour le travail, la lucidité dans l'evenementiel, la sensibilité à comprendre autrui et à l'aider, leurs vies privées et leurs projets...) et créatrice de miracles.
Nous comprenons enfin pourquoi à l'entrée de la Maison de la Sainte Parole, le Père "nous appelle tels que nous sommes". En effet, dans notre re-création et déculturisation nous découvrons enfin qui nous sommes, quels sont nos buts, nos capacités, nos qualités et nos défauts, nos limites, nos peurs, etc. Nous découvrons que le Père nous aime tels que nous sommes. Dans cette volonté de nous recréer, de nous retrouver bons, image et ressemblance du Père. Enfin encore nous apprenons a nous aimer et par extension a aimer tous les hommes et plus spécialement vous, frère Michel.
Et puis, comme tous les enfants du monde qui apprennent à marcher sur les chemins chevriers ou d'autres sentiers, s'il nous arrive de tomber parfois, quelle importance?! Ce n'est rien de grave. Autant se relever en riant, en regardant la beauté de la vie, un "papillon" qui passe, le Vent qui vient caresser notre visage et nos pensées.
Pour tout ce que vous faites pour les hommes de ce monde, pour tout cet amour qui vous habite et nous inspire, pour cette volonté qui est la vôtre et qui nous "rale" (en créole: nous amène) hors de nous-mêmes et nous fait connaître la Lumiere, pour tout ce bonheur que vous nous donnez...
Merci du fond du cœur, Frère Michel.
Je voudrais aussi remercier tous nos frères et sœurs qui participent a ce blog et qui créent ainsi par leur conscience et leur amour le petit reste, la pieuse gente.
Les humains ne peuvent exister si tout ce qui est déplaisant (ou qui paraît pompier ou ridiculement dépassé) est écarté au lieu d'être compris dans certaines circonstances. La bonne réponse consiste simplement à suivre.
"La peur est une émotion du royaume animal où elle joue un rôle important dans la survie. Mais si les humains connaissaient l'Unité divine et comprenaient que l'Univers n'est pas le fruit du hasard mais un plan en cours de déploiement, ils ne pourraient pas avoir peur. Ou vous avez la foi, ou vous avez peur, mais vous ne pouvez avoir les deux." (M.Morgan)
Katia G.


11Avr06 17C3
Je suis bouche bée devant l'écran de l'ordinateur où s'encadre ce petit article et quelqu'un me dit: "Le frère Michel a déjà répété tout ça." Peut-être, mais moi, je ne l'ai jamais entendu le dire. Je réponds: "Parce que vous avez entendu dire quelque chose quelque part, vous pensez que tout le monde le sait et que si ce quelque chose ne se range pas dans les idées reçues, c'est parce que le monde n'en veut pas. En réalité, c'est parce que vous vous enfermez tous seuls, chacun pour soi, dans vos acquis." Aujourd'hui je suis bouche bée devant la façon simple dont le frère Michel exprime en trente lignes une foule de définitions que j'ai tourné (et compliqué) des années dans ma tête. Ce blog est vraiment d'une grande utilité et je comprends, en le relisant de 0004 à 0018 que j'ai imprimés, que le frère Michel savait que les idées les plus évidentes ne circulaient pas forcément dans les rangs de ses frères de foi. Je regrette que frère Michel n'ait pu "notifier de son existence" qu'un petit nombre, parce qu'il n'a pas les adresses E-Mail des autres.
J-F. F.

11Avr06 17C4
Pèlerins d'éden... N'est-ce pas ainsi que l'on pourrait nommer la "foule innombrable" (Rév d'Arès 25/6) de ceux qui, de manières infiniment diverses, travaillent à recréer en eux-mêmes et autour d'eux l'Adam [revenu de son mauvais choix originel, auto-recréé et] co-créateur? Les Pèlerins d'Arès seraient alors ceux qui, plus que d'autres, rappellent la portée universelle de l'acte de se changer soi-même, de changer sa vie (Rév d'Arès 30/11), s'offrant comme nourriture dans le partage des génies créateurs pour affermir la marche de tous ceux qui, le long de mille sentiers différents, veulent entraîner le monde vers le grand changement!
Frank N.

Réponse :
Si ce terme de Pèlerins d'éden doit un jour exister, ce sera en naissant dans la rue, comme Pèlerin d'Arès est né, parce que la population du monde les aura reconnus comme tels spontanément. Au passage, n'oubliez pas qu'éden n'a de sens que pour les hommes de culture biblique. Le mot éden n'apparaît pas dans La Révélation d'Arès, c'est moi qui l'utilise dans mes écrits ou causeries comme raccourci pour monde changé. De toute façon, j'ai toujours l'impression que ce genre de terme "fabriqué" fait un peu marque de fabrique ou peut-être un rien poseur? Ce que vous appelez Pèlerins d'éden, c'est en somme ce que j'appelais reste par élargissement du terme petit reste dans "Nous Croyons, Nous Ne Croyons Pas".
M.P.

11Avr06 17C5
Merci pour [...] une fois encore nous faire vivre cette riche expérience de vous lire, de "s'imprégner en direct" et de pouvoir partager. Je le consulte [le blog], même si je n'avais pas de mail depuis le 26 mars. Je reprends certaines de vos phrases, face à l'actualité, ce qui suscite beaucoup de "discours", avec mes collègues et mon mari. Les réactions sont souvent très intéressante.
Merci beaucoup. Très sincèrement. A bientôt. Je vous embrasse fraternellement.
Valérie B.

12Avr06 17C6
Je vous remercie de m'envoyer ainsi régulièrement des nouvelles de votre blog et de votre "action". J'apprécie d'autant plus que mon travail me prend beaucoup de temps et d'énergie et ne me laisse que peu d'espace pour mes enfants (quatre), mes amis, ma famille. Votre blog, c'est pour moi une petite piqure de rapel d'amour, de fraternité, de combat aussi pour continuer a avancer dans le message de Dieu, changer nos vies (Rév d'Arès 30/11) pour changer ce monde (28/7).
Fraternellement.
Joëlle

14Avr06 17C7
Je n'oublierai jamais en 1999, l'année aux "ateliers non spirituels", l'atelier que vous aviez fait [par contrecoup] sur la vie spirituelle. Vous aviez profondément fait ressentir que l'important, c'était la pénitence, la moisson, la prière. La pénitence transfigure un être et on le sent: Jésus rayonnait de pénitence, il attirait les foules. Un jour, j'étais assis non loin de vous et j'ai ressentis une énergie sortir de vous, c'était votre rayonnement. J'ai compris ô combien!, que l'on soit croyant ou pas, que l'important, c'est d'aimer, pardonner, participer au Plan Créateur.
On viens de me faire un magnifique témoignage. Une "star" du show bizness a rencontré un jour une femme. Cet homme de 42 ans était un grand drogué. Par amour pour cette femme, il a changé,. C'est aujourd'hui un homme transformé, je dirais transfiguré, qui attire beaucoup d'êtres. C'est la preuve qu'un être quel qu'il soit peut changer en Bien par la force de sa volonté.
Le créateur, lorsqu'il fit don de la Vie spirituelle à la civilisation Adamique, il leur dit simplement: Soyez féconds et prolifiques, remplissez la terre (Genèse). Il ne leur dit pas: "Toi, tu seras juif, chrétien, musulman, pèlerin d'Arès, etc," et pour cause, ces identifications sont le fruit des hommes qui précédèrent, non le fruit des prophètes. Dans l'absolu ce qui fera venir le Jour de la Résurrection, ce sera l'état de transfiguration d'un petit reste et cela quel que soit leur credo, leur idéologie ou même leur incroyance.
Ce sont les actes exemplaires qui définissent un être. Le jour ou nous serons de vrai pénitents, bons, généreux, humbles, sages, réfléchis, qui pardonnent toutes les offences, nous n'aurons pas besoin de le dire, nous rayonnerons de cet état de divinité. Je connais des personnes non engagées dans la voie arésienne et je vous prie de croire qu'elles sont des exemple d'amour évangéliques sans le savoir.
Didier. B.

15Avr06 17C8
Au sujet des sobriquets, c'est encore le cas pour les Cristeros, une insurrection armée au Mexique entre 1926 et 1929 [période où la religion était interdite dans le pays]. Ces combattants issus des couches populaires et paysannes catholiques étaient appellés moqueusement Cristeros par leurs adversaires, l'armée du gouvernement, parce qu'ils révéraient le Christ-Dieu. Une loi avait ordonné la fermeture des églises et l'expulsion des prêtres hors du pays; d'où cette révolte dans tout le pays [Un film US, "Dieu est mort", fut célèbre en son temps, avec Henry Fonda dans le rôle d'un prêtre américain s'introduisant au Mexique au risque de sa vie pour apporter aux catholiques ses services religieux] .
Les Cristeros, donc, finirent par endosser le sobriquet en l'utilisant pour eux-mêmes. Ils étaient vainqueurs militairement après trois ans de guerrilla, en passe de devenir autonomes admistrativement, quand le gouvernement mexicain s'entendit avec la hiérarchie catholique, laquelle avait toujours condamné l'insurrection, pour que les Cristeros se soumissent. C'est ainsi que les Cristeros furent vaincus politiquement.
Le roi blanc (la religion) et le roi noir (le pouvoir politique, économique, culturel) sont comme corne et dent, dit la Révélation d'Arès (X-6). Les pouvoirs s'associent et se soutiennent quand leurs intérêts sont menacés.
Notons que c'est, à ma connaissance, le seul exemple de "guerre sainte" connu chez nos frères catholiques. [Oh, que non! Il y en a eu d'autres, notamment en Irlande contre l'armée anglaise et protestante de Cromwell qui abattit une quantité considérable de bâtiments catholiques: Monastères, églises, etc., sans parler des Guerres de Religion en Europe au XVIIes.]
Notons aussi que bon nombre des cartouches tirées par les insurgés étaient achetées aux soldats réguliers, dont le vide spirituel, l'absence d'idéal au Mexique, annonçait le manque d'enthousiasme du combattant soviétique en Afghanistan 50 ans plus tard, dont il est question dans un autre article. Ces soldats dits "réguliers" n'étaient sans doute pas dupes de leur mission; les déserteurs étaient nombreux. La foi est une force déterminante pour l'issue d'une bataille, c'est même parfois la seule force existante.
Laurent M.

17Avr06 17C9
La grande erreur d'Adam qui a transformé notre physique, créé les maladies et la mort et, pour finir, la culture, la séparation, les frontières entre les hommes qui sont sur la même boule de vie à peu près ronde et qui se font encore la guerre, et qui ont failli la faire sauter (guerre froide entre USA et ancienne URSS) et qui risquent encore de la faire sauter, et toute l'humanité avec. Ne valons-nous pas plus que cela?
Ne pouvons-nous pas établir l'équité (Rév d'Arès 28/10), être des frères [c'est-à-dire des hommes] fraternels?
Si je paraphrase Socrate qui, il y a 25 siècles, disait: "Je crois qu'on peut mieux vivre qu'en cherchant à devenir meilleur", je dirais [tout à l'inverse]: "Je crois qu'on ne peut vivre dans un monde meilleur qu'en cherchant librement à devenir meilleur pour l'amour de Dieu et de toute l'humanité."
Ayons la volonté d'aimer notre prochain, ayons la volonté d'aimer notre ennemi. Je vous embrasse tous fraternellement.
Louis F.

18Avr06 17C10
[...] Je vois ici comme toujours la grande modestie du frère Michel, qui omet de dire que les Pèlerins d'Arès n'ont pas que La Révélation d'Arès pour lien d'espérance entre eux et Signe de reconnaissance. Ils ont aussi un prophète vivant. Dans l'histoire religieuse ce n'est pas si fréquent. Je ne parle pas des prophètes au sens figuré, parce que de tout temps toutes les religions ont eu des inspirés qui parlaient ou qui prétendaient parler au Nom de la divinité, mais je parle d'un vrai prophète, auquel le Créateur (je remarque que le frère Michel lui-même préfère le mot Créateur ou Père au mot Dieu) a directement délivré un message capital. La Révélation d'Arès est bien un message capital et c'est sans aucun doute ce qui a fait problème dans le monde dès l'origine de l'événement [1974] et qui explique la tragique solitude du témoin, que seule une volonté populaire, même la volonté d'un tout petit peuple, d'une tribu: les Pèlerins d'Arès, pourrait sortir de ce qui est plus qu'une solitude, [c'est] un délaissement et même un abandon, avec l'inévitable conséquence, une sorte d'anémie du dynamisme prophétique, parce qu'un frère parleur (Rév d'Arès XLIX/5), comme un concertiste doit donner des concerts, doit parler souvent en public pour rester à niveau. Ayant travaillé dans le multimedia, je sais que des hommes que la vie a fait taire trop longtemps ne savent plus parler et leurs interviews parfois ne sont pas diffusables même après de bons découpages.
Le mot "tragique" est juste. Je vois l'isolement, variété d'anesthésie, du frère Michel comme la crucifixion qui a "endormi" un autre prophète dont il est question à la note #0013 ou #0020. C'est pourquoi, d'une façon ou d'autre autre, le témoin, le frère Michel, ressuscitera. A quoi ressuscitera-t-il ou survivra-t-il? Aux Pèlerins d'Arès! Le mot Pèlerins d'Arès est comme les mots apôtres ou disciples (Rév d'Arès 5/1-5) pour Jésus, qui ont été tellement décevants qu'à part trois ou quatre, on ignore complètement ce que les autres sont devenus après le Golgotha. Les futurs compagnons de La Révélation d'Arès porteront un autre nom, comme les Chrétiens remplacèrent les apôtres et disciples, qu'il a fallu canoniser pour que leur mémoire, qui ne valait pas un souvenir, demeure [...]
Parce que les Pèlerins d'Arès, au moins un certain nombre, vont en pèlerinage à Arès (d'où leur nom), mais ne semblent pas savoir comment promouvoir dans le monde l'homme qui est beaucoup plus que le témoin auditif de La Révélation d'Arès. Il en est aussi la clé. Il en a parfaitement bien compris le sens et sait admirablement bien l'expliquer, mais les Pèlerins d'Arès ne paraissent pas comprendre ou ont peur de comprendre leur rôle de porteurs de la Parole (Rév d'Arès 7/5), qui pour le moment et par une faveur miraculeuse est plus qu'un livre de papier imprimé. C'est le frère Michel sans qui les Pèlerins d'Arès n'existeraient même pas.
Je suis allé en pèlerinage à Arès. J'ai été sidéré de parler à des Pèlerins d'Arès voyant passer le frère Michel, des livres sous le bras, et trouvant merveilleuse la modestie de l'homme, voyant dans cette modestie son "authenticité", comme si elle disait tout, signifiait quelque chose d'absolu. L'histoire a montré que la modestie et les vertus personnelles d'un homme n'avaient jamais convaincu ceux qui le haïssent ou qui le décrient et qui le crient très fort. Il faudrait donner à cet homme la parole et protéger celle-ci, et pour moi, c'est ce qui donnerait aux Pèlerins d'Arès un rôle historique primordial.
Pierre R.

Réponse :
Quelqu'un, il y a trois mois, me soupçonnait expressément de ne rechercher que les commentaires cajoleurs (Rév d'Arès 39/8). Je montre qu'il n'en est rien en publiant votre commentaire qui n'est vraiment pas cajoleur à l'égard des Pèlerins d'Arès, mes sœurs et frères de foi et de mission. Ce qui les atteint m'atteint et, contrairement à ce que votre commentaire laisse entendre, je ne me considère pas comme la victime de ce qu'ils n'ont pas su faire. Ou qu'ils n'ont pas pu faire. Vous avez été un professionnel des multimedia, vous savez mieux que personne que les media sont entre les mains d'une minorité qui dirige ou qui, en tout cas, fait de son mieux pour diriger l'opinion. Ils ne laissent pas une faille par laquelle nous pourrions passer, ne serait-ce qu'un peu.
Ceci dit, je vous accorde que des choses qui auraient pu être faites, même par des sœurs et frères sans compétence dans l'exercice des media, ne l'ont pas été. C'est vrai que la tribune qu'ils auraient pu dresser pour moi ici et là ne l'a pas été. Mais on ne peut pas accuser que l'indolence, même si celle-ci comme pour les apôtres a été sûrement pour les Pèlerins d'Arès une cause de manque d'activité et d'efficacité. Les choses ne sont pas si faciles. Vous avez été du bord actif et décideur des multimedia. Si vous aviez été de l'autre côté, vous seriez peut-être beaucoup plus indulgent.

30Avr06 17C11
On peut se méprendre sur la force active de votre pensée et la percevoir comme banale car véhiculant des idées d'une simplicité évangélique déjà entendues, et même assimilées jusqu'à un certain point par notre civilisation en péril. Mais si l'on met à l'épreuve des faits la philosophie, la science et sa raison raisonnante, que peuvent-elles pour les hommes, si ceux-ci ne s'acharnent pas à devenir bons, tout simplement?
C'est toute la force de La Révélation d'Arès, ce sera aussi la force de l'exemple de ceux qui choisissent cette voie, croyants ou incroyants, ils peuvent tout pour notre avenir. Quelle lumière pour ceux qui entendent la voix du Père!
C.F

01Mai06 17C12
Le Créateur à proposé à Adam un C.D.I. pour le Bonheur, puis Adam par choix (Rév d'Arès 2/1-5) a résilié ce contrat en lui préférant un C.P.E.
Pas de fatalisme! Par notre effort de pénitence, d'après La Révélation d'Arès, nous pouvons, vous, moi, tous, des Adam potentiels, renouer avec le contrat durée INFINIE avec celui qui nous attend, le Père, Père, Père!
EuroDBB

01Mai06 17C13
Commentaire pour l'entrée #0017 [Ce commentaire veut montrer que, de même que la population appela d'instinct "Pèlerins d'Arès" les personnes venant sur le lieu où avait parlé Jésus en 1974, un nouveau-né répond d'instinct au nom par lequel sa mère le nomme]:
Voici une expérience conduite dans une maternité. Les infirmières placèrent un nourrisson dans son berceau au fond d'une chambre.
Puis elles firent entrer plusieurs femmes qui venaient d'accoucher, dont la mère du nourrisson en question.
L'expérience consistait à demander à chaque femme d'appeler tour à tour le nourrisson par son nom.
Chacune l'appella, mais le nourrisson n'eut aucune réaction. Quand ce fût le tour de sa mère, le nourrisson se manifesta par un cri!
Sans nul doute c'est la vibration de la voix que ce nourrisson a perçue et non, bien sûr, la phonétique de son nom[, mais l'expérience est très intéressante].
De façon similaire, et bien plus amplifier La Révélation d'Arès 1/9: Tout homme, même celui qui n'a jamais reçu Ma Parole, au milieu des arbres et bêtes sauvages, au millieu des cités bâties avec science, même celui qui M'a rejeté avant de Me connaître, sait Qui Je suis quand Je lui parle.
Cette mère, qui est Dieu, appelle et rappelle ses créatures, indépendamment de leur appartenance religieuse ou autre. La Révélation d'Arès II/21: La bouche d'homme J'entre dedans; Je serre, Je serre comme le clou sous le marteau: Image et la ressemblance d'eux-même [avec leur Créateur] et par la moisson chez les autres. La Révélation d'Arès XLVIII/4: Appelle le frère, le frère, le frère ! Etc.
Luigi

23Oct06 17C14
Vaste question que je me pose depuis des années.
Je dirai que les Pèlerins d'Arès, ce sont des gens qui essentiellement trouvent un intéret à la lecture de La Révélation d'Arès et des écrits du frére Michel, qui se délectent de la lecture des écrits du frère Michel et c'est déjà beaucoup, et qui pour certains ont La Révélation d'Arès pour livre de chevet. Certains agissent, d'autres ne font rien, et d'autres encore dénient à d'autres le droit de s'appeler Pélerins d'Arès... comme s'il s'agissait d'une appellation controlée.
Yvan B.

00Xxx00 XXCX
Text
Signature